PostgreSQL: fermer toutes les connexions sur une base de données

PostgreSQL dispose d'une table d'état très utile appelée pg_stat_activity. Cette table est similaire au "SHOW PROCESSLIST" qu'on retrouve en MySQL, mais a le net avantage d'être requêtable et dispose d'informations plus précises que MySQL.

En voici un extrait:

 12407 | postgres | 51572 | 10 | postgres | | 127.0.0.1 | | 44244 | 2017-07-26 07:41:44.454929+00 | | 2017-07-26 12:48:44.474222+00 | 2017-07-26 12:48:44.474335+00 | | | idle | | | SELECT CASE WHEN pg_is_in_recovery = 'false' THEN 0 ELSE COALESCE(ROUND(EXTRACT(epoch FROM now() - pg_last_xact_replay_timestamp())), 0) END AS seconds FROM pg_is_in_recovery()<br> 349593 | db02 | 51573 | 10 | postgres | | 127.0.0.1 | | 44245 | 2017-07-26 07:41:46.305319+00 | | 2017-07-26 12:48:46.336722+00 | 2017-07-26 12:48:46.33685+00 | | | idle | | | SELECT xact_commit,xact_rollback FROM pg_stat_database WHERE datname=$1;<br> 24816 | db01 | 51575 | 10 | postgres | | 127.0.0.1 | | 44246 | 2017-07-26 07:41:46.588503+00 |

Dans certains cas, il peut être utile de couper toutes les connexions à une base de données précise (par exemple des connexions dormantes en masse). Voici une simple requête SQL à jouer sur votre PostgreSQL (9.2 et plus) permettant de couper toutes les connexions:

SELECT
pg_terminate_backend(pid) FROM
pg_stat_activity
WHERE pid <> pg_backend_pid() AND datname = 'target_database';

Cette requête va lancer un ordre de fermeture sur toutes les connexions de la base target_database excepté la connexion en cours.

Si vous souhaitez uniquement tuer les requêtes inactives vous pouvez utiliser la variante suivante:

SELECT
pg_terminate_backend(pid) FROM
pg_stat_activity
WHERE pid <> pg_backend_pid() AND datname = 'target_database' AND state = 'idle';

Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *